BLEU, la rencontre d’un père et d’un fils

D’origine japonaise, le haïku est une forme d’expression poétique extrêmement concise.  Son objectif est de livrer à la réflexion et à l’imagination du lecteur toute la fugacité et toute l’émotion d’un événement unique et inspirant.

Pascal Goovaerts

Mais qu’est la photo d’un papillon sur une fleur, d’une abeille qui butine, d’un faon qui gambade, si ce n’est l’expression, picturale cette fois, d’un événement tout aussi unique et fugace. Le photographe serait-il lui aussi un poète de l’instant ?

C’est lors d’un de mes voyages à Montréal chez mon fils, que l’idée nous est venue de réunir nos passions, lui l’écriture et moi la photo, dans un recueil de haïkus. C’est ainsi que j’ai eu le plaisir d’illustrer BLEU, de Pascal Goovaerts.

Une magnifique carte postale, intitulée BLEU comme le ciel avant la lune, composée de l’une de mes image avec l’un des haïkus de mon fils constitue quant à elle un très bon exemple de haïsha qui se définit comme la rencontre des deux arts sans que la photo ne soit l’illustration du poème ni que le poème ne constitue un descriptif de l’autre.

lune

lune-copy

J’aurai quelques exemplaires de cette carte avec moi lors de notre prochaine promenade. Demandez-la moi !

Et voici mes photos natures qui ont été sélectionnées, parmi la série d’instantanées proposées, et qui figurent dans BLEU.